Category: Éditos


À chaque jour nous sommes exposés à plus de 3000 publicités. Lesquelles retiendront-nous?

Enracinés dans une culture entrepreunariale conservatrice, les dirigeants de PME n’osent pas se démarquer. On suit, on imite et on duplique les formules connues en attente de grands résultats. Dans un monde des plus compétitifs, se démarquer n’est pas un luxe ou une excentricité mais bien une nécessité. On doit créer, innover, être et penser différemment pour exister.

– Votre image d’entreprise est-elle attirante, unique et mémorable?
– Vos publicités attirent-elles l’attention? Sont-elles intéressantes, agréables et efficaces?
– Votre site web est-il un copié-collé de n’importe quel autre site sur Internet? Soyez honnête.

Parmi toutes les publicités auxquels seront exposés vos publics cibles, retiendront-ils votre publicité? Influencerez-vous leur décision d’achat? Pourquoi faire comme les autres alors que vous pouvez vous démarquer? Osez aller au-delà des sentiers battus …

Publicités

Devant toujours faire plus avec moins, les entrepreneurs et dirigeants d’entreprises sont toujours en quête de solutions qui leur permettront d’économiser temps et argent. Pour se faire, ils se fient à leur intuition et cherchent à trouver des solutions rapides, simples et économiques qui leurs permettront d’optimiser leur performance.

Dans une telle course à la montre, la majorité des dirigeants de PME se tournent intuitivement vers leurs compétiteurs afin de faire comme eux. Aussi anodin puisse-t-il parraître, de tels réflexes constituent une erreur stratégique majeure. De telles décisions nuisent au développement des entreprises en générant peu de retombées.

Alors qu’ils veulent tous se se tailler une place de leader dans leur marché, ils agissent tout autrement en copiant la conccurence. Plutôt que de s’élever sur la mêlée, ils se fondent dans le décor et ramassant les miettes laissées par la compétition. Victimes d’eux mêmes, de tels dirigeants nuisent au développement de leurs entreprises.

Pourquoi imiter ses conccurents et passer inaperçu alors qu’ils peuvent se démarquer? Masochisme corporatif ou manque de jugement? En bout de ligne, les pertes d’opportunités dûes à ces stratégies coûteront plus cher aux entreprises que si elles avaient pris le temps de bien faire les choses et d’investir judicieusement dans la réalisation de leurs projets. Ne vous contentez pas des miettes; vous méritez beaucoup mieux! Soyez différents! Démarquez-vous! Innovez.

J’adore l’environnement et suis conscient qu’il faille réduire son empreinte écologique afin de le préserver pour les générations à venir.  Je fais ma part sans attente…mais faut pas être plus catholique que le Pape. Dévoués à la cause, trop d’extrémistes oublient que nous sommes pas tous aussi radicaux.

Aujourd’hui je suis vert de honte. Depuis une dizaine d’années, un nombre croissant d’entreprises prennent le virage vert (vert, la vraie couleur de l’Argent : )). Alors que certains le font pour les bonnes raisons, d’autres profitent de l’occasion pour s’enrichir. Fondamentalement insensibles et indifférents ils jouent le jeu comme des illusionnistes jettant de la poudre aux yeux pour détourner l’attention.

En 2010, les entreprises achètent vert parce qu’elle en sont obligées. Ce phénomène me rappelle l’ère du ISO où les acheteurs exigeaient aux soumissionnaires d’être certifié ISO. Plus souvent qu’autrement, les entrepreneurs implantaient le système par obligation et non par conviction.  Malgré toutes bonnes intentions, les processus certifiés ISO sont désormais chose du passée.

Revenons à nos moutons avant que ces rapaces ne les attaquent!!! Comme vous le constatez, cette espèce d’entrepreneurs hypocrites m’irritent au plus au point. Quelle sera la prochaine étape? Exploitez des petits chinois, des distributrices à drogues dures à l’école, ???